01

01 L’AHGM accueille favorablement les recommandations du rapport de la Commission spéciale sur l’exploitation sexuelle des mineurs

Montréal, le 8 décembre 2020 – Vendredi dernier, le rapport de la Commission spéciale sur l’exploitation sexuelle des mineurs a été déposé et la motion a été adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale. Dans ce rapport, plusieurs recommandations prennent place afin que le gouvernement du Québec fasse de la lutte contre l’exploitation sexuelle des mineurs une priorité nationale.

Parmi les 58 recommandations répertoriées dans le rapport, cinq impliquent les établissements hôteliers. Voici ce qui est demandé :

  • Le milieu de l’hôtellerie serait un des secteurs visés par une vaste campagne de sensibilisation multiplateformes et récurrentes créée par le gouvernement du Québec. (Recommandation #6)
  • Le gouvernement du Québec créerait un sceau « Non à l’exploitation sexuelle des mineurs » et en ferait la promotion notamment en partenariat avec l’industrie hôtelière. L’obtention de sceau reposerait sur une formation obligatoire du personnel concernant le dépistage de l’exploitation sexuelle des mineurs et l’affichage de publicité sensibilisant au présent enjeu. (Recommandation #24)
  • Il serait demandé aux hôtels d’accrocher bien en vue des affiches rappelant (1) le caractère criminel de l’achat de services sexuels et (2) les coordonnées pour rapporter un crime d’exploitation sexuelle des mineurs. (Recommandations #25 et #26)
  • Le gouvernement du Québec rappellerait aux établissements hôteliers leur obligation de signaler toute situation à risque d’exploitation sexuelle de mineurs. (Recommandation #32)

L’AHGM et ses membres souhaitent continuer à jouer un rôle proactif dans la recherche de solutions visant la prévention de l’exploitation sexuelle des mineurs. Nous prendrons évidemment part aux discussions concernant la mise en œuvre des mesures touchant l’hôtellerie.

Rappelons que l’AHGM a comparu, le 21 janvier dernier, à cette commission, où, accompagnée de M. Jean-François Pouliot, alors président du conseil, Mme Eve Paré avait présenté la perspective hôtelière. Elle avait d'abord expliqué pourquoi l'exploitation sexuelle des mineurs était un sujet de préoccupation pour les membres. Ensuite, elle avait mentionné de quelle façon les hôteliers pouvait participer à la lutte contre l'exploitation sexuelle et finalement, quels moyens étaient utilisés pour contrer l'exploitation sexuelle dans leurs établissements. Il est d’ailleurs toujours possible de consulter le mémoire déposé par l’AHGM à cette occasion.

news__related