100 ans à faire rayonner Montréal

C’est en octobre 1919 que Tourisme Montréal voit le jour

Ville sécuritaire, cosmopolite et résolument festive, Montréal est l’une des meilleures destinations touristiques au monde. Encore récemment, le magazine britannique Time Out le classait au 6e rang des meilleures villes à visiter au monde.

C’est en octobre 1919 que Tourisme Montréal voit le jour. Connu à l’époque sous le vocable de Tourist Bureau of Montreal, l’organisme est une création de l’Automobile Club of Canada (aujourd’hui CAA Québec) avec l’appui de la Chambre de commerce de Montréal. L’importance d’une telle présence pour l’économie montréalaise est telle que plusieurs grandes enseignes soutiennent son développement. On pense, entre autres, à la Ville de Montréal évidemment, mais aussi à Henry Birks & Sons, Henry Morgan & Company, Holt Renfrew, Canada Steamship Lines, l’Hôtel Windsor et le Ritz-Carlton.

En 1924, Tourist Bureau of Montreal change de nom et devient Montreal Tourist and Convention Bureau (MTCB). Changement de mission également, ce qui qui rapporte des dividendes puisque, cinq ans plus tard, 89 congrès, dont 48 internationaux, sont organisés à Montréal.

Le tourisme prend un nouvel essor lorsque Les lignes aériennes Trans-Canada (maintenant Air Canada) assurent le nouveau lien aérien Montréal-Vancouver en 1939, et lorsqu’on inaugure, en 1941, l’aéroport de Dorval. Montréal accueille plus d’un million de touristes en 1949.

Puis, dans les années 1960, Montréal, surnommée «Le Paris d’Amérique du Nord»,voit son image se transformer radicalement avec le réaménagement de la place Jacques-Cartier, la construction de la Place Ville-Marie, du boulevard Métropolitain, du pont Champlain et du métro. L’organisme jouera également un rôle majeur dans la mise sur pied des festivals de la métropole culturelle.

Dans cette même décennie, avec la tenue de l’Exposition universelle de 1967 et, neuf ans plus tard, des Jeux olympiques, le charme de Montréal conquiert le monde. Montréal enregistre une augmentation de 24 % dans le nombre de touristes venant de l’extérieur de l’Amérique du Nord.

En 1982, le MTCB devient l’Office des congrès et du tourisme de Montréal (OCTGM) avec, sous sa responsabilité, l’un des dossiers les plus importants de son histoire: la construction du Palais des congrès, édifice attendu impatiemment par toute l’industrie touristique.

Autre changement de nom 16 ans plus tard: l’OCTGM devient Tourisme Montréal. Au même moment naît la taxe sur l’hébergement qui change radicalement la donne. L’argent recueilli grâce à elle sert au développement de l’industrie touristique, le levier dont avait besoin Montréal pour passer à une vitesse supérieure et être en mesure de rivaliser avec les grandes villes du monde.

Les résultats sont instantanés, et Montréal devient la deuxième ville en Amérique du Nord quant au nombre de congrès internationaux.

Grâce à l’appui de ses 1000 membres et partenaires, Tourisme Montréal investit chaque année plusieurs millions de dollars dans le développement du tourisme; investissement on ne peut plus rentable étant donné que Montréal a franchi le cap des 11 millions de touristes par année. Ces visiteurs dépensent également quelque 9,6 milliards lors de leur passage! Au cœur de l’écosystème touristique montréalais depuis 1919, Tourisme Montréal joue un rôle de premier plan dans l’orientation du tourisme de demain, en soutenant le développement d’un produit touristique innovant qui permet à la destination Montréal de se démarquer à l’international.

Tourisme Montréal, c’est 100 ans de succès!