Chef Marcus Samuelsson

Sous influence éthiopienne, suédoise, américaine et… montréalaise!

S’il est quelqu’un qui en connaît un rayon en matière de diversité, c’est bien le chef cuisinier Marcus Samuelsson.

Son parcours ne peut être plus atypique. Séparé de ses parents lorsqu’il était enfant en raison de la guerre civile qui sévissait en Éthiopie, sa mère patrie, Marcus est adopté un plus tard par un couple de Suédois.

C’est dans ce pays scandinave, à Smögen plus précisément, qu’il s’initie à la cuisine. Tout d’abord par son père et ses oncles avec qui il va à pêche et qui lui montrent à fumer les prises. Ensuite par sa grand-mère Helga qui se fait une joie d’apprendre à Marcus et à ses frères la façon de cuire des légumes, de faire des boulettes de viande, des cassolettes et des biscuits.

Mais c’est à New York, dans Manhattan, au restaurant scandinave Aquavit qu’il commence sa fulgurante carrière. Il ouvrira plus tard le restaurant Red Rooster, dans Harlem, qu’il dirige tout en écrivant plusieurs livres culinaires et tout en participant à plusieurs émissions télé.

Le voilà maintenant à Montréal, ville qu’il connaît bien pour avoir visité de nombreuses fois ses cousins qui habitent Saint-Bruno, en périphérie. Depuis peu, Samuel est aux commandes du nouveau restaurant Marcus de l’Hôtel Four Seasons Montréal, rue de la Montagne. C’est en raison du caractère festif de la ville et de sa grande diversité culinaire dont il veut faire partie que Marcus a choisi Montréal.

Et place maintenant à sa cuisine maintes fois primée qui a bénéficié d’influences diverses, dont celle de la Suède pour les poissons, de son Éthiopie natale pour les épices et du Québec pour les produits du terroir.

fourseasons.com