Chronique du concierge - Thomas Bellefeuille

«Une ville où tout est possible»

Thomas Bellefeuille n’a le titre de concierge d’hôtel que depuis trois ans, mais c’est à se demander s’il ne l’était pas déjà ado. Enfant, il s’intéressait à tout et avait grand plaisir à faire partager ses découvertes.

C’est Julie Faucher, enseignante à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec qui l’a mis sur la piste. «C’est là, dit-il, que j’ai découvert l’existence de cette profession, et c’est là que j’ai su ce que je voulais faire dans la vie.»

Maintenant concierge à l’hôtel W Montréal, près du Square Victoria, Thomas vit intensément ses passions, qui sont de découvrir, d’informer et d’organiser. Pour ce concierge membre des Clefs d’Or, association internationale des concierges de grands hôtels, s’il est un endroit idéal pour exercer la profession, c’est bien Montréal.

«Montréal, explique le concierge Bellefeuille, c’est la diversité même. Il y a une solution à tout même si, par moments, c’est un peu compliqué, comme cette fois où l’on m’a demandé de dénicher, en quatre heures, une boîte de nuit avec de la musique house qui accepterait de servir un gâteau de fête à minuit pendant que des mariachis présenteraient leur tour de chant. Bien entendu, il fallait aussi que je trouve les mariachis. Je me suis bien acquitté de cette mission. C’est ça, Montréal: tellement diversifié que tout devient possible!»

Et pour qui veut vivre cette diversité, Thomas a plusieurs suggestions, comme...

«Pour les fines bouches qui souhaitent s’aventurer hors des sentiers battus, j’aime conseiller le Manitoba, où l’on fait plein de clins d’œil à la culture amérindienne. On peut y manger du phoque ou un bouillon de pied de cochon parsemé de plantes comestibles.

«Puis, si l’on veut vivre une expérience unique à la ville, je suggère de se promener dans le Quartier latin, rue Saint-Denis, lors du festival Montréal Complètement Cirque. C’est effervescent! Ou encore une petite marche dans le Mile-End, boulevard Saint-Laurent, entre Saint-Viateur et Laurier. Il y a là des commerces qu’il faut vraiment découvrir, comme la boutique Yul Designs ou la boucherie Lawrence