On savoure ses bagels jusque dans l’espace

Est-ce Isadore Shlafman ou Chaim Hyman qui a ouvert la première boulangerie de bagels à Montréal? L’Histoire se fait hésitante, n’ayant pas en main des documents officiels témoignant de l’ouverture de leur boulangerie.

On peut néanmoins affirmer qu’Isadore Shlafman a bel et bien démarré sa boulangerie de bagels en 1919, année où il immigre au Canada. Incapable de se dénicher un emploi, l’immigrant russe d’origine juive s’en crée un dans ce domaine qu’il connaît bien, d’autant plus qu’il maîtrise un rare savoir-faire et possède les secrets d’une recette qui va faire de Fairmount Bagel une enseigne montréalaise emblématique!

Il s’installe donc dans un modeste bâtiment érigé dans une ruelle, près du boulevard Saint-Laurent. En 1949, il achète un petit duplex, rue Fairmount Ouest, et y déménage sa boulangerie. Le bâtiment abrite toujours la boulangerie 70 ans plus tard. La direction est maintenant assurée par la troisième génération, Rhonda et Irwin Shlafman. Une quatrième, représentée par Daniel, prendra incessamment la relève.

Cent ans se sont écoulés depuis la sortie des premiers bagels et rien n’a changé dans la façon de les faire. Les bagels sont roulés à la main, légèrement bouillis dans une eau sucrée au miel, puis cuits au four à bois qui chauffe 24 heures sur 24 et d’où en sortent quotidiennement 12 000 bagels se déclinant en 18 variétés.

Cette technique traditionnelle est à la base de la réputation internationale des bagels. On les déguste partout au Québec, en Israël, au Japon, en Angleterre. Le prince Charles en a déjà commandé 20 douzaines. Quel spectacle de voir un cortège de limousines et un officier de la marine britannique se pointer devant le petit immeuble pour en prendre livraison!

Grand fan de ces bagels, l’astronaute Greg Chamitoff en a emporté pour sa part plus d’une douzaine lors de son séjour dans l’espace. Précisons ici que Chamitoff est le cousin de Rhonda et Irwin.

fairmountbagel.com

74, rue Fairmount Ouest