Hochelaga, le grand centre industriel des années 1920

Autrefois, Hochelaga était l’une des municipalités les plus prospères du Canada; la cinquième ville la plus industrialisée au pays dans le premier segment du XXe siècle.

Extrêmement généreuse dans ses efforts pour attirer les industries sur son territoire, l’administration municipale de l’époque ne lésine pas avec les congés de taxes et les aides financières, si bien que les usines y poussent comme des champignons.

À titre d’exemple, de 1898 à 1903, une douzaine d’entreprises de la chaussure s’y installent. Outre la chaussure, le textile, le cuir, la métallurgie et l’alimentation constituent les principaux secteurs d’activité qui profitent de la bienveillance de la ville. La célèbre compagnie américaine Johnson & Johnson y a d’ailleurs ouvert la première filiale de son histoire.

Malheureusement, la récession qui suit la Grande Guerre (14-18) accule Hochelaga à la faillite. Son unique salut passe par son annexion à Montréal, ce qu’elle fait en 1918.

Ce changement n’a pas d’incidence sur la vie industrielle du quartier, habité à l’époque par 35 000 personnes, pour la plupart de modestes ouvriers, dont de nombreux immigrants. Ils travaillent à la Canadian Vickers (chantier naval), à la biscuiterie Viau, à la raffinerie St. Lawrence Sugar, à la manufacture de papier peint Watson, Foster ou à la confiserie Hershey, pour n’en nommer que quelques usines.

L’activité industrielle s’essouffle peu à peu. Son coup de grâce survient avec la crise des années 1980. Le paysage du quartier devient désolant. Il reprendra des couleurs au début du millénaire, alors que commence une grande métamorphose. Les usines vidées de leur âme reprennent vie sous la forme de superbes condos ou encore d’immeubles de bureaux, d’ateliers d’artistes ou de commerces.

Le Quartier olympique, dominé par le célèbre stade et la fameuse tour penchée, la plus haute du monde, se met de la partie en devenant un centre récréatif très couru.

Pour revivre l’histoire d’Hochelaga, le musée du Château Dufresne organise des visites commentées en autobus.

chateaudufresne.com

À voir entre autres dans Hochelaga:

La Tour de Montréal

Plus haute tour inclinée du monde

3200, rue Viau

Biodôme

Réouverture au printemps 2020

4777, avenue Pierre-de-Coubertin

Marché Maisonneuve

Nouveau et ancien bâtiment de 1912

4445, rue Ontario Est