La pluie, c’est naturel: s’ennuyer ne l’est pas, surtout à Montréal!

«Ennuyeux comme un jour de pluie!»

Vous connaissez l’expression sans doute, mais aussi populaire soit-elle, Montréal n’est pas le bon endroit pour en vérifier la justesse.

Bien sûr, il pleut à Montréal, cependant les jours gris sont généralement peu nombreux. Selon Environnement Canada, on parlera en moyenne, de juin à août, de cinq jours par mois de précipitations notables, soit 5 mm ou plus. Mais même quand les nuages ouvrent les robinets, la journée ne tombe pas à l’eau pour autant. Montréal a tout ce qu’il faut pour faire oublier le mauvais temps, surtout si l’on planifie une sortie en famille.

Évidemment, il y a de nombreux multiplexes de cinéma sur l’île, de même que des musées encore plus nombreux: une cinquantaine environ. On peut également se rendre à l’Atrium, y louer des patins et s’élancer sous une impressionnante coupole de verre.

Pour les friands du magasinage, le Montréal souterrain, de son vrai nom le RÉSO, serait sûrement intéressant. Avec ses 32 km de tunnels fréquentés par près de 185 millions de personnes, chaque année, c’est le plus grand complexe souterrain du monde. On estime que 12 % des commerces de Montréal y sont concentrés, dont plusieurs boutiques et restaurants.

La Planétarium Rio Tinto Alcan, le Biodôme ainsi que l’Insectarium sont d’autres destinations qui plairont à coup sûr à toute la famille.

Voilà pour les sorties classiques. Mais si vous avez davantage le goût de faire des découvertes, si vous souhaitez des activités originales qui sortent des sentiers battus, alors voyez ce que nous vous suggérons.

Cacao 70 : Le paradis du chocolat

Très sincèrement, y a-t-il un enfant qui peut résister au chocolat? Poser la question, c’est y répondre. Remarquez bien les yeux de la jeune personne lorsqu’elle franchira la porte de Cacao 70. Vous saurez au même instant que vous avez frappé dans le mille.

C’est le paradis du chocolat. D’un bar de chocolat à boire, l’entreprise montréalaise Cacao 70 est devenue, au fil des ans, une importante fabrique de chocolat et de produits dérivés ainsi qu’une série de restaurants offrant boissons, goûters et brunchs chocolatés.

La fabrique est située à Pointe-Saint-Charles, au 1751, rue Richardson, à l’angle de Shearer et Patrick. C’est là que la chef chocolatière Gaiia Kim crée et teste de nouvelles recettes. Pour voir ses immenses cuves de cuivre, ses impressionnantes coulées de chocolat et ses artisans au travail, ça vaut le coup d’y faire un saut, sans compter que l’on y sert des repas avec… le chocolat en vedette. Gaufres, crêpes, fondues, gâteaux, boissons au chocolat et autres vous attendent.

En plus de la fabrique, Cacao 70 a six succursales à Montréal et une dizaine d’autres au Canada.

Fabrique ouverte sept jours, de 10 h à 18 h

www.cacao70.com

Randolph, la Mecque des jeux de société

Vous n’aurez jamais vu autant de jeux! La maison Randolph a été fondée en 2012, par quatre passionnés de jeux de société, dont le comédien Normand D’Amour. L’histoire a commencé par un pub, le Pub Randolph où il est possible de jouer entre amis tout en prenant un verre et même un repas. Un animateur est sur place, afin d’animer votre soirée ou de vous conseiller dans votre choix, et c’est vraiment une bonne chose tant il y a de jeux! Évidemment, les Pub Ludique Randolph – il y en a deux maintenant – ne sont accessibles qu’aux adultes.

Quelques années plus tard, en 2015, on a élargi le champ d’activité en ouvrant un magasin, la Boutique Randolph Villeray. Celle-ci accueille avec joie toute la famille, même les tout-petits qui seront émerveillés devant tant de jeux. Ici encore, des conseillers sont sur place pour vous guider vers les produits qui correspondent à vos besoins.

Boutique : 347, rue de Castelnau Est

Pub Ludique : 2041, rue Saint-Denis et 6505, rue des Écores

www.randolph.ca

Le plus important musée de Barbie du monde

Lorsqu’elle a créé la poupée Barbie en 1959, Ruth Handler ne pouvait prévoir la popularité qu’aurait «sa nouvelle progéniture». D’ailleurs, Barbie est le diminutif de Barbara, le nom de la véritable fille de Ruth, conjointe, soit dit en passant, d’Elliot Handler le cofondateur de l’entreprise Mattel (en 1945).

En 1997, on en avait déjà vendu un milliard. Bien que les ventes aient diminué depuis quelques années, on livre tout de même 80 millions de Barbie annuellement. Dans ces conditions, quoi de plus normal que de lui consacrer un musée. Eh bien, justement, Montréal peut se targuer d’avoir la plus importante exposition permanente de Barbie du monde.

Il y a un millier de Barbie toutes élégamment vêtues. Certaines des tenues sont d’ailleurs l’œuvre de grands designers, tels que Vera Wang, Versace, Christian Dior et Oscar de la Renta. Miss Barbie, qui fait 29,2 cm (11 1/2 po), se présente aussi dans différents contextes: en défilé de mode, en plein cœur de New York ou dans les films Hunger Games, Pirates des Caraïbeset Grease, pour ne nommer que ceux-là. Certaines des figurines sont aussi inspirées d’aussi grandes vedettes que Marilyn Monroe, Audrey Hepburn, Elizabeth Taylor et Cher. Le musée L’Expo Barbie est ouvert tous les jours de la semaine, et l’entrée est gratuite.

1455, rue Peel (les Cours Mont-Royal)

www.expobarbie.ca

Le Centre des sciences de Montréal : Divertissant autant pour les tout-petits que pour les grands

Pas de grandes formules mathématiques étourdissantes ni d’éprouvettes ou de microscopes; que des expériences diablement amusantes par lesquelles sont transmises différentes notions scientifiques. C’est ça, le Centre des sciences de Montréal, un endroit où, quel que soit notre âge, on s’amuse follement.

Le Centre des sciences, c’est tout d’abord cinq expositions permanentes où sont présentés des concepts scientifiques que vous démystifierez, grâce à différentes activités.

La Fabrik, par exemple, est une série de défis créatifs où l’enfant doit imaginer des solutions technologiques et fabriquer lui-même, ou avec l’aide d’un animateur et avec des matériaux qu’on lui fournit, ce qu’il a imaginé.

Plus intrigant encore, les Moulins de l’imagination. Il s’agit d’une minicentrale hydroélectrique inversée, c’est-à-dire que l’énergie est transformée en eau et l’eau en vent. Comment est-ce possible, tout ça? C’est justement à découvrir.

Pour les 7 ans et moins, on propose Clic! La zone des petits curieux. Entouré de formes et de couleurs, l’enfant participe à la construction d’une maison ou encore de montagnes russes, et ce, tout en s’initiant aux sciences.

Le Centre des sciences c’est aussi le populaire cinéma IMAX-TELUS. Deux à trois films familiaux sont projetés en rotation, chaque jour. Au programme, jusqu’à la mi-juin, Petits géants 3D. Le film explique comment les petites bêtes vivant dans les forêts d’Amérique du Nord, comme les écureuils, réussissent à survivre. Aussi au programme, Amazonie 3D, dans lequel des images magnifiques dévoilent certains mystères de ce joli coin du monde.

Le Centre des sciences a plusieurs autres expériences à vous faire vivre. Rendez-vous sur son site pour en savoir davantage.

2, rue de la Commune Ouest (Vieux-Port)

www.centredessciencesdemontreal.com

Au Ministère de cricket et autres sports orphelins, la journée sera vite passée!

Le Ministère de cricket et autres sports orphelins (c’est vraiment son nom) offre une combinaison d’activités rarement vue dans un même endroit. Aux prises avec un trop-plein d’énergie? Besoin de faire travailler les méninges? C’est la place!

Que diriez-vous de vous mettre dans la peau des héros de Hunger Games? Le Ministère vous équipera de la tête aux pieds pour vivre cette aventure, arc et flèches compris. Après une dizaine de minutes de «formation», vous serez prêts à attaquer. L’activité est sans danger, la pointe des flèches étant en mousse et l’équipement fourni, très sécuritaire. Et vous avez toujours le loisir de vous mettre à l’abri derrière l’un des nombreux objets éparpillés sur le champ de bataille. Il existe également une version pour les très jeunes (à partir de 8 ans).

Pour une activité plus cérébrale, mais super amusante, le Ministère vous invite à la Salle d’évasion Sherlock Holmes. Le décor et les meubles de la célèbre chambre 221B vous plongeront dans le XIXe siècle. Vous ne pourrez la quitter tant que vous ne résoudrez pas le crime. Bien sûr, une série d’indices et le jeu des comédiens nourriront vos réflexions.

Sinon, il y a toujours le hockey-balle, le soccer, le ballon-chasseur, le ping-pong et la bataille de Nerf (une version du paintball) pour vous faire suer un coup! Et pour les amateurs de baseball, on proposera une cage des frappeurs et même une initiation au cricket.

On y trouve même un café-bar avec mezzanine d’où il est possible de voir quelques plateaux d’activités.

1301, rue Mazurette

www.ministryofcrickt.ca

Tan Tan Kat : S’amuser à fabriquer son propre savon

Non seulement c’est amusant, mais c’est aussi bien pratique. Tan Tan Kat organise des ateliers de fabrication de savons aux couleurs et aux formes multiples: ce sera un popsicle, un bagel, un biscuit, un gâteau, des beignets, des robots ou autres. Le centre dispose en fait de plusieurs centaines de moules et presque autant d’agents colorants. Il faut souligner ici que tous les ingrédients servant à la confection des savons sont végétaliens, et la centaine d’huiles essentielles, biologiques. On n’utilise aucun agent de conservation ni aucun produit chimique.

Un animateur est sur place pour guider les jeunes créateurs tout au long des différentes étapes de production. Il arrive aussi parfois qu’un pianiste joue quelques pièces musicales, histoire de stimuler l’esprit créatif des apprentis artisans. Il faut réserver!

3784, rue Mentana

www.tantankat.com