Montréal: Séductrice un jour, séductrice toujours!

Séductrice un jour, séductrice toujours!

L’histoire d’amour qui unit le monde et Montréal est aussi vieille qu’incontestable: la ville a reçu plus de 11 millions de touristes en 2018. Déjà, au XIXe siècle, l’île charmeuse avait son lot d’admirateurs. Mais c’est au cours des années 1920 que le flirt s’est réellement intensifié et a donné naissance à une belle histoire d’amour.

En 1920, Montréal, avec ses 620 000 habitants, était la métropole du Canada. Ville moderne et dynamique, elle comptait déjà 13 000 automobiles qui pouvaient circuler sur 700 km de rues, pavées à 20 %, faut-il dire. Qu’importe, il y avait des tramways, et même un autobus, récemment mis en fonction. On pouvait aussi se déplacer en taxi tiré par des chevaux ou à bord de l’un des sept taxis automobiles de Taxi Diamond, entreprise fondée en 1922. Ses «machines» avaient droit de faire du 6 mph (10 km/h). Il y avait également le vélo, mais «à condition de ne pas aller plus vite que le pas d’un cheval…»

Voilà que l’on commençait à se plaindre de la congestion. Eh oui, déjà en 1920! D’ailleurs, l’arrivée notable d’immigrants, le retour des soldats de la Grande Guerre et l’augmentation des touristes attirés, entre autres, par les récentes boîtes de nuit qui faisaient la réputation du nightlife montréalais amplifiaient le problème. Ajoutons à tout cela l’activité commerciale et industrielle qui reprenait de la vigueur, notamment dans Griffintown, Hochelaga-Maisonneuve et le Quartier latin.

Les autorités ont alors décidé de doter Montréal d’un métro, c’est-à-dire de tramways souterrains.

Le krach de 1929 et la Seconde Guerre mondiale, 10 ans plus tard, ont envoyé le projet aux oubliettes. Le métro de Montréal n’est devenu réalité qu’en 1966, au cœur de la Révolution tranquille et à temps pour le plus grand évènement à avoir eu lieu à Montréal: Expo 67! Depuis, Montréal est passée à la vitesse supérieure et n’a de cesse de s’affirmer sur toutes les scènes: scientifique, économique, culturelle, technologique, sportive, gastronomique et touristique.

Et la séductrice a tout pour connaître un autre centenaire grandiose, puisque les acteurs d’aujourd’hui sont tout aussi dynamiques et inventifs que l’étaient leurs prédécesseurs.