Mont-Tremblant, là où tout est possible

Un éventail d'activités comme on en voit rarement

La région de Mont-Tremblant est extrêmement choyée par la nature. Et cette nature, cette belle nature sauvage, eh bien, on a su la conserver dans son état original malgré un développement touristique intense!

Cela étant, les amateurs de plein air y trouvent un centre récréatif à nul autre pareil: ski de fond, raquette, patin, motoneige, VTT, fatbike, randonnées alpine et pédestre, via ferrata, tyroliennes en forêt, luge d’été, vélo, bref, un éventail de possibilités comme on en voit rarement.

À lui seul, le parc linéaire le P’tit Train du Nord – le plus long au Canada avec ses 234 km –, qui passe sur le territoire, constitue un formidable attrait. En été, cyclistes et randonneurs, en hiver, fondeurs, amateurs de raquettes et de fatbike s’y rendent par milliers. Le ski de fond est d’ailleurs une autre activité prisée dans la région, et ce, depuis le XIXe siècle, avant même le ski alpin. Le secteur compte près de 120 km de pistes, dont 75 répartis principalement dans le Domaine Saint-Bernard et gérés par Ski de fond Mont-Tremblant depuis 1975.

Il y a aussi le parc national du Mont-Tremblant, le plus ancien et le plus vaste des parcs nationaux du Québec. Créé le 12 janvier 1895, il s’étend alors sur 60 km², principalement au mont Tremblant. Aujourd’hui, le parc est un immense territoire sauvage de 1510 km2, constitué de montagnes, de forêts luxuriantes, de 400 lacs, de 6 rivières et de plusieurs chutes et cascades, dont la célèbre chute du Diable où plusieurs activités extérieures, aussi bien estivales qu’hivernales, sont pratiquées.

Par ailleurs, les amateurs d’art et de bonne chère ne sont pas en reste, notamment dans le secteur du centre-ville, le cœur de Mont-Tremblant. Pittoresque avec ses nombreux bâtiments historiques logeant de nombreuses boutiques et des restos réputés, il accueille plusieurs évènements festifs ou culturels.