Montréal gastronomique

Au menu: effluves et influences du monde entier!

«Montréal est la nouvelle capitale gastronomique d’Amérique du Nord», a écrit le réputé chroniqueur culinaire Alan Richman en 2016, dans le magazine américain Town and Country.

Et l’homme qui a remporté 14 prix James Beard Foundation en 40 ans de carrière sait de quoi il parle.

Il n’est pas le seul à vanter la table montréalaise. La maison Routard célèbre elle aussi l’art culinaire montréalais, affirmant que Montréal n’a rien à envier aux autres grandes villes du monde, comme New York, Paris et Londres. Pour ce prestigieux guide de voyage, la gastronomie montréalaise se distingue au départ par sa diversité.

Le Routard décrit la cuisine fusion montréalaise, qui associe savamment les saveurs issues des communautés immigrantes à celles des produits du terroir. Il parle ensuite de la cuisine bio et végane qu’il qualifie de «nettement plus imaginative qu’en Europe». De leur côté, les cuisines ethniques, ces cuisines sans métissage aux saveurs très authentiques sont aussi très appréciées par ces spécialistes du voyage, tout comme la cuisine typiquement québécoise qui reçoit elle aussi une bonne note.

L’offre culinaire à Montréal est également impressionnante sur le plan statistique. En effet, il y a au-delà de 7000 restaurants y ont pignon sur rue. C’est pratiquement un restaurant pour chaque 340 habitants.

Si, en gastronomie, la signature de Montréal est la diversité, c’est avant tout grâce à l’empreinte laissée par tous ces grands chefs de différentes nationalités qui portent fièrement leurs origines. Et à voir les statistiques du site OpenTable, ces chefs ont indéniablement la cote: 21 des 100 meilleurs restaurants du Canada sont à Montréal.