Montréal: la portée musicale des artistes québécois

Sur les 30 200 artistes répertoriés au Québec, 13 400 vivraient à Montréal

Selon Hill Stratégies Recherche, sur les 30 200 artistes répertoriés au Québec, 13 400 vivraient à Montréal, soit 44 %. Montréal se classe ainsi au deuxième rang des villes canadiennes pour le nombre d’artistes y résidant.

Certes, cette statistique remonte à 2010, mais il y a tout lieu de croire que la proportion n’a guère changé en 10 ans. Les nombreux studios d’enregistrement, la haute technologie, la main-d’œuvre qualifiée et la proximité des grands médias sont toujours là.

Il faut reconnaître que Montréal est un attrait naturel pour la colonie artistique, et ce, depuis la nuit des temps. Si plusieurs de nos vedettes y sont nées, quantité d’autres ont «immigré» dans cette ville d’espoir dont les talents sont reconnus mondialement.

La première artiste québécoise ayant mené une carrière internationale est Emma Albani (1847-1930), une chanteuse lyrique née à Chambly, en banlieue de Montréal. Les arts lyriques, les chants patriotiques et religieux constituent le premier répertoire musical québécois.

Au cours des années 1930, le palmarès fait place aux chansons folkloriques avec des textes nettement plus légers et reflétant davantage la réalité du peuple francophone. La Bolduc et le Montréalais Ovila Légaré en sont les principales vedettes.

Soumise à l’influence française et américaine, la chanson québécoise se repositionne, avec sa grande star, lady Alys Robi et son succès Tico tico, sorti en 1942. Elle est la première Montréalaise à pouvoir se targuer d’avoir une carrière internationale. Suivent les Félix Leclerc, Gilles Vigneault, Georges Dor et quantité d’autres.

Années 1960, un nouveau courant gagne le Québec. Le rythme québécois change, il devient yéyé. Plusieurs groupes inspirés des Beatles se forment et connaissent du succès, notamment le trio montréalais Les Baronnets.

Cette nouvelle musique annonce un mouvement libérateur. C’est l’émergence sans fin d’artistes talentueux, dont plusieurs Montréalais applaudis autant ici qu’à l’étranger: Diane Dufresne, Ginette Reno, Robert Charlebois, Leonard Cohen, Arcade Fire, Simple Plan, Cœur de pirate et combien d’autres...