Montréal: terreau d’une très haute culture

Montréal: En voie de devenir une «zone agricole»!

Qui l’eût cru? Montréal, cette grande métropole faite de gratte-ciels, de macadam, de béton, où vivent 2 millions de personnes et où circulent quotidiennement plus de 1 million de véhicules, est quasiment en voie de devenir une «zone agricole».

Certes, ce n’est pas demain qu’on la désignera comme telle, mais en considérant tous ces toits verts qui se multiplient, cette nouvelle appellation ne sera peut-être pas si farfelue dans quelques années!

Palais des congrès

Inauguré en 1983, le Palais des congrès de Montréal figure aujourd’hui parmi les centres de congrès les mieux cotés au monde. Il a d’ailleurs été finaliste à cinq reprises au prix APEX couronnant le meilleur centre de congrès au monde. Édifice écologique et carboneutre depuis le printemps, le Palais des congrès de Montréal est aussi certifié BOMA BEST, une importante reconnaissance environnementale.

Depuis quelques années, le Palais a transformé ses toits en zones de culture. En collaboration avec AU/LAB (Laboratoire sur l’agriculture urbaine), il y a aménagé un vignoble, le premier sur un toit au Canada, en plus d’y cultiver des plantes, fruits et légumes qui profitent aux congressistes et à des organismes de bienfaisance.

On trouve aussi sur les toits des ruches d’où partent butiner 50 000 abeilles qui produiront en moyenne 45 kilos de miel par année.

L’ITHQ

L’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) s’est associé lui aussi avec AU/LAB et a fait de ses toits un petit vignoble qui compte une vingtaine de pieds de vigne au 4eétage et une quarantaine au 11e. On croit que d’ici trois ans les raisins seront d’assez bonne qualité pour en faire du vin.

Un potager a également été installé sur les toits, et les récoltes servent à approvisionner la cuisine du restaurant de l’Institut. Il y a aussi deux ruches dont le miel est utilisé dans les cours de pâtisserie et au resto. Signalons de plus que l’ITHQ a intégré son programme de culture en milieu urbain à la formation des futurs cuisiniers, sommeliers et gestionnaires d’établissement.

La Promenade d’Iberville

La volonté de la Ville étant de redonner aux Montréalais l’accès à «son fleuve», d’importants travaux ont été effectués au Grand Quai du Port de Montréal, autrefois jetée Alexandra. La Promenade d’Iberville, ce parcours piétonnier qui y a été aménagé, est un vrai bijou. Situé au-dessus d’un terminal de croisière, il traverse une immense terrasse de bois très spectaculaire avec ses 30 000 plantes florales et odorantes. Et cette prairie verte, comme on la surnomme, descend tout doucement vers le fleuve.

Et tous ces hôtels

La tendance des toits verts a aussi gagné les hôtels. Le Hilton Bonaventure, avec son immense terrasse sur le toit du 17e étage, faite de verdure, petits étangs et ruisseau, ou encore l’Hôtel Monville, dont le toit du 20eétage accueille une colonie d’abeilles, en sont deux beaux exemples.