Nœuds papillon en bois ou en polymère

Rendons gloire au nœud papillon, ce petit accessoire qui a été de toutes les époques, rehaussant avec élégance les toilettes des gens distingués. Il a été porté avec dignité par Winston Churchill et même par le grand James Bond. Peut-être a-t-il été moins populaire chez nos parents et grands-parents, mais le voilà de retour, plus original que jamais.


En noyer ou en teck

Des nœuds papillon faits en bois; fallait y penser! Et ils sont quelques-uns au Québec à avoir eu cette idée, dont Atelier LaGrange, entreprise fondée à Gatineau, en 2014, par Yanick Letarte et qui a maintenant pignon sur rue à Montréal.

Yanick ne se cache pas pour dire qu’il a deux passions : l’ébénisterie, son véritable métier, et la mode. Il a donc combiné les deux en créant sa collection de nœuds papillon : une trentaine de modèles, tous fabriqués en noyer ou en teck et qui tiennent au cou par une bande réglable. Le bois étant ce qu’il est, on ne trouvera pas deux nœuds papillon identiques.

Cette parure vestimentaire se vend 50 $ pièce, mais moins cher dans le cas des modèles pour enfants, une nouvelle collection que Yanick entend présenter dans quelques semaines.

Atelier LaGrange confectionne aussi des casquettes à visière en bois et des porte-cartes également en bois.

5425, rue de Bordeaux

www.atelierlagrange.ca


…ou en polymère

Artiste sculpteur, Danniel Oickle ne croyait sans doute pas faire autant d’effet avec son nœud papillon en polymère et un peu de fine soie recyclée lorsqu’il l’a présenté à des expositions, tout d’abord à Montréal, puis à Londres et à New York.

L’accueil a été triomphal, et Danniel a décidé d’en faire le commerce en y greffant d’autres produits sculptés dans le même matériau, dont des boutons de manchette d’une splendeur éblouissante et des cravates-broches (pour remplacer la traditionnelle fleur à la boutonnière). C’est ainsi qu’est né, en 2014, l’atelier Guillotine, lauréat, deux ans plus tard, du prix Phénicia Innovation.

Guillotine propose une centaine de nœuds papillon dans des coloris très vivants et vendus entre 80 $ et 320 $. Chaque pièce est faite à la main, sans moule ni peinture. Signée par l’artiste, elle porte un numéro unique.

3265, boul. Gouin Est

www.guillotine.ca