Rare comme de la bière d’Auval!

Pas facile de se procurer l’une des 17 bières produites par l’entreprise gaspésienne Brasserie Auval Brewing Co. Certains diront que c’est parce qu’on se les arrache dès leur sortie, d’autres parce qu’on en limite la production.

Bien voilà, c’est les deux!

Benoît Couillard, le propriétaire, ne veut rien savoir d’une brasserie industrielle. Il est artisan brasseur et veut le demeurer. C’est pour ça qu’il a quitté la brasserie Pit Caribou, qu’il a cofondée en 2007 à L’Anse-à-Beaufils (Percé), afin de démarrer, quelques rues plus loin, une microbrasserie artisanale. Pour lui, pas question de brasser à plein régime. Les 100 000 L produits annuellement le satisfont, même s’il a la capacité d’en faire 50 000 de plus. Il peut en vivre honorablement, c’est tout ce qui compte. «Et ça me permet de travailler directement à la production. Sinon, je devrais consacrer trop d’heures à l’administration…»

Auval est située en région agricole, sur la côte des Pères, au village Val-d’Espoir. Elle y puise ses matières premières, principalement du miel, des grains rustiques et des petits fruits, comme des framboises pour sa belle bière rouge la Framboëse. Ses produits sont vieillis en baril de chêne. Il faut 6 mois à ses bières Saisons ou Grisettes pour arriver à maturité et 12 dans le cas de la bière aux fruits.

C’est long, mais quel résultat! Selon les sites ratebeer.comet untappd.com, les bières d’Auval sont parmi les meilleures au monde: rien de moins! Exagéré? Vraiment pas, même que les rares commerces à pouvoir offrir les bières Auval limitent souvent leurs ventes à deux bouteilles par client…

À Montréal, quelques endroits seulement figurent sur la liste très restreinte des commerces qui peuvent offrir une bière Auval. Avec un peu de chance, vous en obtiendrez chez Veux-tu une bière?, Le Bièrologue ou au dépanneur Peluso. Sinon faites une recherche sur Auval Spotter.

www.auval.ca