Toute la terre est occupée par trois géants de la production musicale

D’irrésistibles Québécois résistent

Toute la terre est occupée par trois géants de la production musicale

Toute? Non!

D’irrésistibles Québécois résistent!

Pour parodier la traditionnelle mise en contexte des aventures d’Astérix et Obélix, on pourrait dire que le Québec est la seule région du monde qui a su résister à l’envahisseur. Des envahisseurs, en fait: trois puissantes multinationales, Universal, Warner et Sony, qui dominent le monde en ce qui a trait à la production musicale.

À l’instar du vaillant peuple gaulois, le Québec résiste tant bien que mal aux envahisseurs car, n’ayant pas la potion magique, il doit s’en remettre à son génie et à sa volonté implacable d’assurer la survie de sa culture, de ses créateurs et de tous les emplois que ceux-ci génèrent. Ainsi, les entreprises indépendantes sont responsables de 95 % de la production de contenus musicaux au Québec.

SOCAN

La Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SOCAN) a d’ailleurs désigné Montréal comme la capitale canadienne de la création musicale en 2016.

Top 10

Six secteurs de Montréal se sont classés parmi les 10 plus importants du Canada dans cette matière, dont le Mile End et le Plateau-Mont-Royal (nord), qui ont respectivement terminé premier et deuxième au classement.

Mais la partie n’est pas gagnée

L’industrie québécoise, autant les créateurs que les studios d’enregistrement, doit mener une lutte de tous les instants pour sa survie. La venue du streaming lui cause un tort considérable et, sans sa résistance, le secteur culturel et les 33 000 emplois qu’il génère dans l’agglomération de Montréal (statistique de 2015) pâtiraient bien davantage.

Devant la baisse de revenus qu’engendre le streaming pour tous, les artisans de la musique doivent se contenter de la présentation de spectacles comme principale source de revenus, ce qui ne pourra garantir la survie des créateurs et de toute l’industrie. En attendant qu’une réglementation n’intervienne, Montréal résiste!