Vivre le Vieux-Montréal l’hiver

Voir déambuler, en toute saison, touristes, visiteurs et Montréalais dans les rues du Vieux-Montréal n’est pas étonnant. Ce quartier historique a su conserver un cachet qui rappelle l’Europe grâce, entre autres, à ses vieux bâtiments en pierre grise. Une promenade au gré des rues étroites du quartier nous en apprend beaucoup sur l’histoire et la culture de la ville, ce qui donne du relief à l’escapade. Rappelons-nous qu’au XVIIIe siècle Montréal était, tout comme Québec, entourée de fortifications en pierre. Entre 1801 et 1817, celles-ci ont été démolies à l’instigation des marchands, qui y voyaient une entrave au développement de la ville. Cependant, la trame des rues anciennes, comprimée par près de 100 ans d’enfermement, est demeurée en place. Ainsi, le Vieux-Montréal d’aujourd’hui correspond à peu de chose près au territoire couvert par la ville fortifiée.

Cela dit, pour les Montréalais d’aujourd’hui, le Vieux-Montréal n’est pas qu’une simple réminiscence du continent européen. Tout en conservant son charme historique, le quartier s’est rapidement transformé, au cours des dernières années, pour devenir un secteur très recherché. Avec ses restaurants et bars branchés, ses musées et galeries d’art réputés, le Vieux-Montréal regorge d’activités et de bonnes adresses dont on peut aussi profiter pendant la saison hivernale.


Une histoire revisitée et mise en lumière!

Depuis le début des années 2000, un « plan lumière » pour le Vieux-Montréal a permis d’illuminer en beauté ses édifices et monuments anciens durant la nuit pour les rendre encore plus attrayants. Grâce à des systèmes d’éclairage bien conçus, les façades et statues sortent ainsi du royaume des ombres et révèlent des facettes architecturales ou sculpturales souvent imperceptibles sous la lumière naturelle. Puisque le soir tombe tôt à Montréal de novembre à février, la période hivernale est idéale pour prendre le temps d’admirer ses joyaux patrimoniaux.

Dernièrement, les metteurs en scène québécois Michel Lemieux et Victor Pilon, en collaboration avec le scénariste Michel Marc Bouchard, sont allés encore plus loin, en créant le parcours multimédia Cité Mémoire. Il s’agit d’une activité incontournable, tant pour le citoyen de longue date que pour le visiteur de passage. Diffusées dans une vingtaine de lieux extérieurs, les superbes vidéos qui composent le parcours invitent à découvrir la ville. Aussi lyriques et émouvantes que ludiques et amusantes, elles sont projetées sur une multitude de surfaces, des murs aux arbres en passant par les chaussées et autres places publiques du Vieux-Montréal. Pour profiter pleinement des paroles et musiques qui accompagnent les images, téléchargez l’application gratuite Montréal en histoires. De novembre à mars, du mercredi au samedi, de la tombée de la nuit jusqu’à 23 h.

Lors d’une froide journée d’hiver, un arrêt à Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire est une excellente idée! Situé à l’endroit même où la ville a été fondée en 1642, le musée permet aux visiteurs de déambuler à travers les vestiges. Il offre un spectacle multimédia qui retrace l’histoire de Montréal, sans oublier les animations, très réussies, que signe le personnel.


Contemporanéité

Êtes-vous un amoureux d’art? DHC/ART Fondation pour l’art contemporain présente des expositions consacrées à de jeunes artistes internationaux, dont les œuvres sont souvent présentées pour la première fois au Canada. Le Centre Phi est un autre superbe centre dédié aux arts. Plus précisément, il s’agit d’un lieu de rencontre pluridisciplinaire qui accueille des expositions contemporaines et bien d’autres manifestations culturelles (concerts, spectacles) tout en proposant, dans sa salle de cinéma sophistiquée, une programmation de fictions et de documentaires qui sortent de l’ordinaire.


Gastronomes, épicuriens et oiseaux de nuit

Les bonnes tables ne manquent pas dans le Vieux-Montréal! De passage dans le quartier pour le lunch? Une visite chez Olive et Gourmando, qui proposent de délicieux sandwichs, soupes et salades, s’impose, sachant que l’on peut terminer son repas en s’offrant l’un de leurs fameux brownies à saveur de café. Le café italien Luna d’Oro, petit secret des gens d’affaires du quartier, est aussi convivial que gourmand. Au menu : soupes, paninis, salades et pâtes.

En soirée, il faut essayer ce restaurant au nom insolite : Le Club Chasse et Pêche. Le décor est un surprenant mélange de rusticité et de finesse, tout comme sa table, dont la créativité étonne : du risotto au foie gras aux plats de poisson et de fruits de mer. Le restaurant Graziella se révèle un autre excellent choix pour le souper : les amoureux de la cuisine italienne trouveront, dans cet établissement au design harmonieux et inspirant, un menu qui se démarque par la fraîcheur des plats et le mariage des saveurs classiques et inusitées des mets.

Pour une soirée branchée, direction Le Confessionnal. Son petit loungeest tout indiqué pour faire connaissance avec la jeune faune professionnelle de Montréal. Si les cinq à sept y sont très populaires et qu’il faut parfois faire la queue avant d’entrer, le plaisir et les belles rencontres sont au rendez-vous une fois à l’intérieur : on y trouve une piste de danse où l’on se trémousse en tailleur et en complet.

Avis aux adeptes de la musique électronique! Lâchez votre fou et allez danser sur le quai Jacques-Cartier, dans le Vieux-Port, lors de l’Igloofest, qui monopolise quatre fins de week-end, cet hiver. Cet événement musical réputé accueille les meilleurs DJ de la planète. Les festivaliers, vêtus de leurs habits de neige rétro, s’en donnent à cœur joie et oublient, le temps d’une nuit, la rudesse de l’hiver.

Si votre idéal de soirée consiste à danser sur des airs populaires, interprétés par un chansonnier ou un groupe, tout en buvant de la bière, 2 Pierrots est l’endroit rêvé. Rires et plaisir garantis dans cette « boîte à spectacles », véritable institution montréalaise.


Magasinage et détente

Le Vieux-Montréal est l’endroit parfait pour dénicher des produits artisanaux québécois de grande qualité. L’Empreinte coopérative vaut certainement le détour : représentant plus de 85 artisans québécois, elle propose accessoires, vêtements et objets d’art. Les boutiques Delano Design et Espace Pepin, rue Saint-Paul, incarnent la quintessence même de la créativité montréalaise : collections de vêtements, d’accessoires (sacs à main, ceintures et bijoux), de meubles et d’objets décoratifs. Pas trop loin, toujours dans la rue Saint-Paul, se trouve la boutique du célèbre désigner Denis Gagnon : vêtements sur mesure et prêt-à-porter pour femmes. En somme, de quoi combler les accros des belles choses!

Et pourquoi ne pas se payer une journée de détente? Le spa Bota Bota, installé dans un ancien traversier amarré dans le Vieux-Port, s’avère un luxueux centre de soins flottant. Lors d’une visite, on profite également de la vue époustouflante sur le port et la ville, depuis les ponts. À moins que vous ne préfériez une ambiance plus contemporaine? Dans ce cas, direction le Scandinave Spa Vieux-Montréal. Fidèle au concept de la thermothérapie, il réunit dans son design des éléments chauds (bois) et froids (pierre et marbre) pour créer un espace apaisant et distingué.

Vivre le Vieux-Montréal l’hiver, c’est faire fi de l’obscurité en appréciant le doux et revivifiant mélange d’art et de lumière. C’est aussi une période de l’année qui nous invite à prendre le temps de (re)découvrir l’histoire de Montréal par les prouesses des artistes du multimédia. Et vu le grand nombre de bonnes tables et de lieux de détente dans le quartier, une multitude de possibilités s’offrent à vous pour vous concocter des journées de pur bonheur. Dans le Vieux-Montréal, le blues de l’hiver n’existe pas.